L'Université Mohammed VI Polytechnique

« (… La réforme du système d’éducation) se doit non seulement d'assurer l'accès égal et équitable à l'école et à l'université pour tous nos enfants, mais également de leur garantir le droit à un enseignement de qualité, doté d'une forte attractivité et adapté à la vie qui les attend (…) ».

Discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI,
à l’occasion de la dernière commémoration de la Révolution du Roi et du Peuple
20 août 2012


L'ambition de l'Université

Le projet d’Université Mohammed VI Polytechnique est construit autour des grands principes suivants :

  • Un projet résolument ambitieux, visant à terme un positionnement de classe internationale (World Class University).
  • Une Université de recherche « open innovation »
    • dont les thématiques cherchent à répondre aux grands défis africains (nourriture, eau, énergie, infrastructures, santé, développement durable …), et à soutenir les partenariats industriels sud-sud
    • dont les programmes de recherche intègrent intimement, à la fois des partenaires académiques internationaux de premier plan, et des partenaires de R&D industrielle
    • dont les structures de recherche bénéficient d’un réseau de « living labs » capable de proposer une offre unique d’essais à échelle réelle sur tout le territoire et plus largement le continent
  • Des programmes de formation d’excellence
    • bénéficiant de l’appui de partenaires académiques internationaux de premier plan dans une démarche de co-construction conciliant le meilleur des modèles existants
    • favorisant l’enseignement par projets (« learn by doing ») et les expériences pratiques de terrain
    • recherchant les meilleures accréditations nationales et internationale
  • Une mission d’innovation, de valorisation et de service à la communauté scientifique
    • incubation de projets innovants et porteurs ; accompagnement de start-up
    • transfert de technologies
      production de cours et ressources en lignes ; bibliothèques numériques ; learning center ; centre de congrès ; centre de convention
  • Un objectif de rayonnement sur le territoire national et sur le continent (travail en réseau avec les établissements d’enseignement supérieur marocains, et implantation géographique des campus de l’Université dans plusieurs villes du pays et du continent)
  • Un projet socialement juste, misant sur le mérite et l’excellence
    • une Université à but non lucratif, financée à part égales par les produits de la recherche, de la valorisation et de la formation continue, par les frais de scolarité, et par les produits de ses actifs immobiliers dans ses différents campus (« land-grant University »)
    • un recrutement d’étudiants très sélectif, couplé à un système de bourses d’excellence et de bourses sociales très conséquent, véritable ascenseur social pour les jeunes Marocains ou étrangers permettant aux étudiants les plus méritants issus de milieux défavorisés d’accéder aux cycles de formation de leur choix
  • Un projet vert, locomotive du développement parallèle de la Ville Verte Mohammed VI de Ben Guerir, dans un campus certifié « LEED » doté de tous les équipements socio-culturels et sportifs

Le projet

A échéance de 2025, l’Université devrait regrouper 12 000 étudiants, encadrés par 1 000 enseignants – chercheurs, répartis dans les unités d’enseignement et de recherche présentées ci-après.
Thématiques Ingénierie :
-          Agriculture et fertilisation (ESAFE, partie recherche ouverte en 2015)
-          Mines, pétrole, traitement et environnement (ouverture prévue en 2017)
-          Chimie et biotechnologie (CAM, partie recherche ouverte en 2014)
-          Energies renouvelables (ouverture prévue en 2016)
-          Eau (ouverture prévue en 2017)
Thématiques transverses :
-           Management industriel (EMINES, ouvert en 2013)
-           Informatique, simulation, modélisation (SimLAB, partie recherche ouverte en 2015)
-           Architecture et urbanisme (ouverture prévue en 2017)
-           Sciences de la santé (ouverture prévue en 2016)
Thématiques Economie et Sciences Humaines :
-          Gouvernance, Sciences économiques et sociales (FGES, ouverte en 2014)
-          African Business School (ouverture prévue en 2016)
-          Public Policy School (ouverture prévue en 2016)
L’Université Mohammed VI Polytechnique sera installée sur plusieurs campus :
-          Le campus siège de l’Université, situé dans la Ville Verte de Ben Guerir, qui accueillera une partie importante des établissements et services de l’Université.
-          Un campus à Rabat qui accueille la Faculté de Gouvernance et de Sciences Economiques et Sociales.
-          Un campus à Casablanca qui accueillera la Business School
Des unités de formation pratiques seront ensuite installées auprès des moyens d’essai dans différentes villes du pays.

Les différentes composantes de l’Université bénéficieront de partenariats internationaux de premier plan, non exclusifs, à l’image de ceux déjà établis avec Science Po Paris et Sciences Po Aix (pour la Faculté de Gouvernance, de Sciences Economiques et Sociales - FGSES), avec l’École des Mines de Paris (pour l’EMINES – School of Industrial Management), avec le MIT - Massachusetts Institute of Technology aux États-Unis pour les volets Chimie et Architecture, avec Columbia University pour le développement de la Business School, et des partenariats en discussion avec Penn State University et l’Université du Minnessota aux Etats-Unis (pour l’Institut de Fertilité des sols, de Génie Rural et d’Agriculture - ESAFE), et avec la Colorado School of Mines pour la thématique Mines, Pétrole, Traitement et Environnement.

A ces partenariats majeurs s’ajoutent près de 70 accords d’échanges et/ou de coopération conclus avec des établissements sur tous les continents.

Sur le plan national, l’Université s’appuie principalement sur deux conventions de partenariats, signées avec les Universités Cadi Ayyad à Marrakech et Hassan II à Casablanca, pour la formation doctorale. Une vingtaine d’autres partenariats ont été établis au Maroc. Ils constituent le socle sur lequel  différents programmes communs d’enseignement et de recherche pourront être construits, au fur et à mesure de l’avancement des projets de formation et de recherche de l’Université.