À la une

 

En décembre 2015, la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP 21) a abouti à la création de la Global Alliance for Buildings and Construction. Censée faire face au dilemme climatique en harmonisant les efforts des différents acteurs internationaux, cette entité couronne une tendance mondiale orientée vers le développement durable. A l’instar d’autres domaines, la construction devient également « Green » et surtout « Smart ».

Les partisans du concept Smart and Green Construction présentent une panoplie d’avantages tangibles, garants de son potentiel innovant : des coûts opérationnels moindres, une assurance de qualité munie de certifications et de documentation, une démocratisation et sensibilisation eu égard au développement durable, des bâtiments de plus grande valeur à la vente, une flexibilité du design …

Multiples, les objectifs d’une construction durable comptent la conservation des ressources (énergie, matériaux, eau, terre) en passant par l’efficience des coûts (coût initial, frais de recouvrement, coût d’utilisation) et un design propice à l’adaptation humaine (préservation de l’être humain et protection des ressources physiques).

Dans le cadre de la compétition internationale Solar Decathlon Africa, notre équipe multi disciplinaire est amenée à concevoir une construction innovante et durable. De ce fait, le présent dossier met en exergue respectivement notre proposition, les besoins estimés et l’offre de partenariat.

La compétition Solar Décathlon Africa

Solar Decathlon est une compétition biennale internationale d’architecture, de design, d’urbanisme et d’ingénierie ouverte à des équipes universitaires, dont l’objet est de réaliser des maisons solaires.

La première édition du Solar Decathlon a eu lieu en 2002 aux États-Unis, à Washington, et son but est de développer l’émulation, l’innovation, la transmission des savoirs et de la recherche dans le domaine des énergies renouvelables et notamment de l’habitat passif, bioclimatique et de l’énergie solaire.

La première édition africaine de la compétition Solar Decathlon  se déroulera au Maroc à l’Université Mohammed VI Polytechnique, en partenariat avec l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (IRESEN).

A cet égard, vingt équipes universitaires pluridisciplinaires de quatre continents différents sont sélectionnées pour participer à la compétition afin de proposer la meilleure maison solaire.*

L’objectif de la compétition est la conception et la construction d’habitations durables dont l’énergie solaire est la seule source d’énergie utilisée.

Ces maisons solaires seront évaluées par un jury international, qui appréciera l’architecture, l’ingénierie, l’efficacité énergétique, la balance électrique, le maintien des conditions de confort, le fonctionnement des équipements électroménagers, la faisabilité économique, ainsi que l’innovation et la commercialisation du projet.

Solar Decathlon AFRICA, est une opportunité pour les étudiants universitaires africains à acquérir une expérience et un savoir-faire dans le domaine de la construction durable et de sa commercialisation. La compétition permettra ainsi au Maroc de renforcer ses capacités en matière d’énergies renouvelables, d’améliorer sa performance énergétique, de valoriser ses produits locaux, et finalement de participer à l’accueil des futures villes durables.

L’équipe du projet

À la suite du partenariat établi entre l’Institut de Recherche en Energie Solaire et en Energies Nouvelles (IRESEN) et la CJEM (Confédération des Juniors-Entreprises Marocaines), et suivant le Congrès National des Juniors-Entreprises Marocaines ; 3 juniors entreprises ont été sélectionnées pour la réalisation du projet.

Représentant leurs écoles respectives, la responsabilité du projet est partagée selon les différents domaines d’expertises. Il existe donc 5 pôles : Pôle IT –Pôle architecture –Pôle Ingénierie– Pôle électricité – Pôle commercial. Dans ce sens, les 3 Juniors-Entreprises sont les suivantes :

  • EJE, la Junior Entreprise de l’EMINES-School of Industrial Management de l’Université Mohammed VI Polytechnique.
  • AGIR, la Junior Entreprise de l’ISCAE (Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises)
  • HJE, la Junior Entreprise de l’EHTP (Ecole Hassania des Travaux Publics)

organirgramme

CJEM

Ayant pour but la promotion des J.E nationales et la valorisation des juniors-entrepreneurs auprès des entreprises, la CJEM offre l’occasion aux différents membres adhérents de développer leurs expériences professionnelles.

Chef de Projet 

Afin de permettre une meilleure coordination entre les différents pôles de l’équipe du projet, un chef de projet a été désigné. Il s’agit de Mohamed EL Amine EL MARRAKI de l’EMINESIl doit assurer le rôle de lien entre les porteurs du projet et les autres membres de l’équipe, et doit faciliter la complémentarité et la synergie entre les différents pôles.

Pôle IT 

Ce pôle est constitué de membres de la J.E EJE de l’EMINES. Ils devront veiller à la disponibilité des équipements technologiques, ainsi qu’à l’équilibrage de la consommation en  énergie électrique et la gestion et le recyclage de l’eau. Ils devront aussi prendre en compte les éléments de la vie quotidienne et l’intégrer dans les développements IT nécessaires.
La coordination de ce pôle est assurée par Taha NMIRICH

Pôle Architecture 

La mission de ce pôle, constitué d’étudiants de l’Ecole Nationale d’Architecture de Rabat et d’architectes professionnels de la SAP+D (School Of Architecture and Planning de l’UM6P) est de produire les plans architecturaux, la modélisation du projet, et enfin, l’aménagement et la décoration interne. 
La coordination de ce pôle est assurée par Walid EL AMMOURI. 

Pôle Ingénierie 

Représenté par les membres sélectionnés de la J.E HJE de l’EHTP, ce pôle a pour mission, d’une part, de choisir et de quantifier les matériaux de construction, et, d’autre part, de déterminer le niveau d’émission en CO2 du bâtiment.
La coordination de ce pôle est assurée par Ammar ETTAIBI.

Pôle Electricité 

Egalement constitué des étudiants faisant partie de la J.E HJE de l’EHTP, ce pôle a pour mission de réaliser les bilans énergétiques ainsi que de de définir l’approvisionnement des équipements électriques.
La coordination de ce pôle est assurée par Abdelkader BOUKHALDI. 

Pôle commercial 

Représenté par les membres sélectionnés de la J.E AGIR de l’ISCAE, ce pôle se charge des aspects commerciaux, marketing et communication du projet, ainsi que la sensibilisation sociale.
La coordination de ce pôle est assurée par Ali BANI.

Si tous ces étudiants talentueux sont réunis autour de ce projet, c’est principalement pour être des acteurs de la transformation écologique en participant au développement des villes éco-intelligentes.

En effet, ces nouveaux espaces urbains commencent à émerger de plus en plus en Afrique.

Non seulement, ils offrent des alternatives crédibles à la prise en charge des défis posés par l’urbanisation galopante que connaît le continent, notamment le Maroc, mais elle propose également des solutions économiques, effectives et durables.

Cela permet de favoriser l’adaptation des villes africaines au changement climatique pour un développement durable et une croissance maîtrisée.

Le projet NeoPetra : « un projet 100% marocain, fait par des marocains pour les marocains » Mohamed El Amine EL MARRAKI, chef de projet.

Le nom de notre projet « NEO PETRA » s’inspire de ‘Petra’, un site archéologique situé en Jordanie, réputée comme capitale des nabatéens, qui ont transformé un coin de désert avec des ressources hydriques minimes en oasis !

Le projet NEO PETRA a pour objectif de concevoir « la maison marocaine de 2050 » qui va promouvoir, d’une part, l’utilisation de l’énergie solaire, son intégration sur le plan architectural et technologique, et, d’autre part, qui sera un démonstrateur pour sensibiliser le grand public à réduire la consommation énergétique et à savoir recycler voir éliminer les déchets.

NEO PETRA prendra la forme d’une maison d’une superficie de 250 m² (90m² de construction et 160m² d'espace extérieur dont une partie dédiée à la végétation), ayant comme spécificité un système domotique qui permettra de garantir une communication continue entre l'habitant et son habitat. Ce système sera basé sur l'Intelligence Artificielle afin de s’adapter aux habitudes et aux attitudes des résidents. En plus, l'utilisateur sera en mesure de suivre l'évolution de toutes les caractéristiques de sa maison (température, humidité, émissions des gaz et sécurité) et il pourra agir facilement contrôler les appareils de la maison à travers une application mobile liée à un cloud.

Pour ce qui est de sa construction nous allons adopter un concept incarnant l'esprit de jeunesse, de challenge et d'aventure. Notre projet cherche à garantir la stabilité de la construction sur une longue durée de vie, tout en restant fidèles aux principes de la construction verte et en minimisant les émissions de CO2 dans toutes les phases du projet.

Quant aux matériaux de construction, nous utiliserons des matériaux qui permettent de satisfaire sans la moindre difficulté́ à toutes les exigences d’une construction économique lors de la conception, de la construction et de l’exploitation.

En synthèse, l’efficience énergétique est l'atout principal de notre projet avec une maison alimentée à 100% par de l'énergie solaire et dotée d’un système intelligent qui permettra sa gestion optimale.

Des panneaux photovoltaïques de dernière génération, des solutions innovantes de stockage et de distribution d'énergie, et un réseau électrique méticuleusement pensé, seront mobilisés afin de faire de notre maison une référence en matière d’efficience énergétique.

Les manifestations réalisées à date afin de promouvoir la construction verte, durable et intelligente :

  • 13-14 Octobre 2018 : Hackathon « la maison africaine de demain » à l’UM6P
  • 27 Octobre 2018 : Présentation du projet au Congrès National des Juniors Entreprises.
  • 31 Octobre 2018 : Présentation du projet à LaFactory devant le groupe Bouygues.
  • 17-18 Novembre 2018 : Hackathon à l’UM6P en présence de l’Union Africaine des Architectes.
  • 21-25 Novembre 2018 : Présentation du projet au Salon International du Bâtiment.

 

Le 24 et 25 novembre le bureau des sports a organisé un tournoi triangulaire entre les équipes de l'EMINES, Al Akhawayn University et l'Université internationale de Rabat.

Les disciplines concernées étaient le football(F), basketball(F), Handball(F/M), Volleybal(F/M). Nos équipes se sont bien battus et le classement en témoigne :

  • Football (F) : 1ére place
    Handball(F) : 1ère place (1 seul match contre UIR)
    Handball (M) : 1ère place (1 seul match contre UIR)
    Volley (F) : 3ème place
    Volley (M) : 2ème place
    Basket (F) : 3ème place

 

Le club d’informatique « E++ » a organisé le dimanche 18/11/2018 la première édition de la compétition « Let’s Code» à l’EMINES.
Cette compétition représente le premier concours de résolution de problèmes et de programmation dans notre école où chaque équipe a passé la journée à trouver des solutions aux problèmes posés.


 

Les élèves de Cycle Ingénieur première année réalisent leur stage d’Observation en Géologie du 05 au 10 novembre dans les régions d’Oujda, Oulmès, et Asni.

Sur le terrain, les élèves font l'observation des paysages, par la description précise et synthétique de l'organisation géométrique des strates rocheuses, fragments de roches ou des fossiles, ces tâches concrètes donnent lieu à des observations qui sont ensuite exploitées et prolongées en laboratoire par des analyses et une réflexion théorique.


 

Le Samedi 29 septembre 2018, l’EMINES – School of Industrial Management a organisé la cérémonie de remise des diplômes de la Class2018, sa deuxième promotion d’ingénieurs en Management Industriel.

Se sont succédés à la tribune

  • Monsieur N. CHEIMANOFF - Directeur de l’EMINES,
  • Monsieur H. EL HABTI - Secrétaire Général de l’Université Mohammed VI Polytechnique,
  • Monsieur M. EL KADIRI - DGA et SG d’OCP SA et Président délégué de la FONDATION OCP,
  • Monsieur M. FILOCHE - Directeur de Recherche Ecole Polytechnique​, Professeur à MINES ParisTech,
  • Messieurs D. GOETZ - Professeur à MINES ParisTech et  I. AKALAY -​ ex-Directeur Général de Managem Maroc, co-responsables de l’option Mining, accompagnés de leurs élèves,
  • Monsieur F. FONTANE – Directeur de l’Enseignement et de la Recherche de l’EMINES et responsable de l’Option Supply Chain Management accompagné de ses élèves,
  • et Monsieur W. NADIR - Délégué de la Class2018.

Environ 600 personnes (parents, familles, élèves, professeurs et staff) étaient réunis pour l’occasion dans le centre de conférence de l’Université pour fêter cet événement, une cérémonie qui couronne les efforts et le travail des jeunes diplômés de la Class 2018, et marque leur entrée dans la vie active.

Félicitations et tous nos vœux à la Class2018 !